RAISIN 1

Mercredi 29 Septembre 1920

Commencement des vendanges.

 

Pour l’histoire des gens que je préfère et m’efforce de pratiquer, le moindre document de la vie quotidienne a aussi ma préférence. Ainsi, les «CPA» (Cartes Postales Anciennes) me sont des documents précieux dans leur banalité même, au plus près de la vie des gens, y incorporés et l’exprimant, en direct... Documents non seulement visuels, mais aussi par leur contenu écrit, si infime soit-il.

C’est pourquoi, par exemple, il me plaît d’apprendre la date du début des vendanges 1920 par cette CP datée du 30 Septembre 1920 et qui parle des vendanges «commencées d’hier»; car, dans nos villages de vignobles, les vendanges sont un, sinon le grand événement de l’année!

Le recto de la carte, qui représente le cimetière militaire provisoire, nous remet en outre, immédiatement, dans l’ambiance de l’époque; - jalon d’histoire paysagère, mais aussi trace d’histoire des mentalités, et même, en l’occurrence, de ces «grands événements» qui ne cessent de venir troubler «la paix des champs»... et ravager la campagne, et les campagnards… tranquillement obstinés, heureusement, à poursuivre leurs travaux quoi qu’il arrive!

Quant aux gens, en l’état, je ne peux identifier sûrement cette Suzette qui signe cette carte. Peut-être, si elle est elle-même une Cahous, et non une vendangeuse venue d’ailleurs, Suzette VAUTHIER, née le 05 Octobre 1895. Il faudrait trouver qui est Antoinettte, à qui Suzette s’adresse en même temps qu’à ses oncle et tante: sans doute sa cousine...

 

1920 071_001

 

1920 071_002

BLASON VD