1904

Vendredi 19 Août : Le Poireau pour Jules Rémy JARDIN

En ces temps heureux où les travailleurs de la terre étaient encore respectés -et non seulement respectés, mais honorés- avant la plongée infernale dans les ténébres barbares de ce XXe Siècle de feu, de fer et de sang qui les extermina en priorité, et pas seulement par les guerres , nos compatriotes cahous recevaient de belles médailles…

En 1904, Jules Rémy JARDIN est ainsi fait Chevalier du Mérite Agricole -décoration surnommée « le Poireau » à cause du vert, couleur dominante de son ruban.

Il appartient à l’une de ces vieilles familles de Villedo dont le patronyme apparaît déjà dans nos plus anciennes archives, et poursuit sa longévité jusqu’au XXe s. . On trouve, au 09 Juillet 1558, Jean JARDIN et Katherine sa femme, parrain et marraine de Katherine FLIPPART fille de Nicolas et Poncette sa femme ; et déjà le 21 Janvier 1527, dans la Conclusion des habitants pour la construction du clocher et des deux chapelles, figurent Henry JARDIN  qui offre 5 sols tournois et Jean JARDIN 1 livre tournois.

Né, à Villedo., le 07 Janvier 1846, il a donc 58 ans.

Il s’est marié à Tramery le 30 Mars 1869 avec Aurore Louise LAPY.

Maire en 1889-1896.

Leur fille Marie Juliette a épousé le 02 Décembre 1891 Léon Albert ODIOT. Lui étant maire en exercice ne peut officier, et c'est Eugène CHABROLET, adjoint, qui célèbre ce mariage.

Ils habitent rue Haute (ou de la Place, aujourd’hui rue St Vincent) ; sans doute là où nous avons connu Gontran ODIOT, fils de Léon Albert et Juliette, avec sa femme Margueritte MITOUART,  au n° 6 de cette rue St Vincent.

MERITE AGRICOLE N6447744_JPEG_17_17EM